Contrôle et assurance qualité du conditionnement sous atmosphère protectrice

Durabilité
Un peu d'histoire

Le conditionnement sous atmosphère modifiée, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a vu le jour au Royaume-Uni et au Danemark dans les années 1970, lorsque le lard et d'autres produits ont fait leur entrée dans les magasins. Avant cela, une technique de conservation sous atmosphère contrôlée était appliquée dans les années 1930 pour transporter la viande de bœuf et de mouton d'Australie et de Nouvelle-Zélande jusqu'au Royaume-Uni.

Le conditionnement sous atmosphère protectrice/modifiée (MAP) fait partie des meilleurs concepts d'emballage pour un grand nombre d'aliments.


À mesure que les recherches avancent, de nouveaux produits viennent s'ajouter à cette liste. Cette technique remarquable doit son succès au fort attrait exercé sur le consommateur (produits frais) et aux avantages offerts aux distributeurs en termes de logistique, de présentation des produits, de valeur ajoutée, etc. Le but du conditionnement sous atmosphère protectrice est de garantir la longue durée de conservation des aliments. Pour un résultat optimal, il est essentiel que vous puissiez contrôler si votre processus de conditionnement est parfaitement adapté aux fins visées. Sans cela, vous risqueriez de produire des emballages de mauvaise qualité, ce qui pourrait nuire à votre renommée.

Un parfait contrôle de la qualité, ni plus ni moins

Comment faire pour mettre en place une procédure de contrôle adéquate pour la qualité de vos emballages ? C'est à cette question que nous allons tenter de répondre au cours des pages suivantes, consacrées au contrôle et à l'assurance qualité. Nous partons du principe que vous avez sélectionné le mélange gazeux le mieux adapté à votre produit.